Society

Salé a son premier guichet unique à l’écoute des personnes en situation de Handicap

Par Karima Rhanem

gh

Maroc – Salé.  le Centre Local d’Information et d’Orientation (CLIO) du Club des handicapés de l’association Bouregreg est devenu le premier guichet unique d’écoute et d’orientation pour les personnes en situation de handicap dans la région de Rabat-Salé Zemour-Zair.

Il est 10hrs du matin. Il faisait beau temps à Salé, l’une des plus grandes villes du Maroc. Le Centre Local d’Information et d’Orientation (CLIO) est situé dans l’un des quartiers qui donnent sur le fleuve de Bouregreg qui lie Salé à Rabat. Il n’est pas aussi loin de la station de Metro.

A la rentrée du centre, on voit plusieurs personnes en situation de Handicap qui rentrent et sortent. Le CLIO reçoit un peu près de 80 à 100 personnes par semaine. La salle d’attente était bien remplie. Le centre touche différents publiques (adultes, enfants et tous types de déficiences). Plusieurs affiches publicitaires étaient accrochées au mur,  appelant à une intégration inclusive des personnes en situation de handicap, ainsi à une égalité de chances dans l’accès aux services locaux.

Une grande affiche collé au mur à l’entrée résume tous : « Tous différents, tous égaux ». Encourager la personne en situation de handicap à vivre, à bouger, à accepter sa situation et à comprendre qu’elle garde sa place dans la société est la vraie mission du CLIO. Pour le responsable du centre Abderrahmane El Moudni qui est aussi en situation de Handicap, « le faite que les familles acceptent de venir pour s’enquérir de la situation de leurs proches, tout en acceptant leurs droits de se socialiser, est déjà un acquit pour le CLIO. »

Khadija Lamrabet qui était en consultation chez M. El Moudni a affirmé que grâce à ces séances d’écoute, elle a pu surmonter son complexe lié à son handicap.  Elle déclare avec une grande confiance et un sourire de satisfaction : « Au début, j’avais peur du regard des autres, mais ma vie a complètement changé suite à des consultations ici au CLIO qui m’ont aidée à gagner confiance en moi ».

Au Club des handicapés, les personnes en situation de handicap telles que Khadija deviennent plus confiantes et autonomes grâce aux possibilités qui s’offrent à elles telles que l’apprentissage de métiers adaptés au marché de l’emploi.

« Le Club des handicapés m’a orienté vers un centre de formation en maintenance informatique pour pouvoir se former et travailler pour être indépendante, et cela m’a décomplexé ; je suis devenue plus confiante que je peux aussi gagner ma vie sans intervention de quelqu’un, » ajoute Khadija

Au Maroc, l’accès à l’emploi est devenu pour beaucoup de personnes en situation de handicap un combat pour le droit de vivre au sein de la société. Mais l’insertion professionnelle dépasse les compétences du Club, qui, entre outre, assure l’orientation professionnelle mais pas l’aide systématique à la recherche d’emploi.

« Nous faisons notre devoir mais c’est à l’Etat d’intégrer tout mécanisme qui peut aider à une inclusion totale des personnes en situation de Handicap dans les politiques publiques, affirme M. El Moudni

Les responsables du CLIO, qui sont eux même en majorité des personnes en situation de handicap, paraissent très fiers des résultats achevés au niveau des services fournis à leurs bénéficières.

« Avant, le centre avait des activités très ordinaires et presque aucune traçabilité ou vision claire du travail,  nous avions des séances d’écoute deux fois par semaine, mais nous avions constaté que nos clients nécessitent plus d’information et d’orientation, » précise El Moudni, tout en étant fier des résultats achevés graçe à une assistance de Handicap International. Cette dernière les a formés en écoute active et leur a offert un soutien de fonctionnement pour offrir des services quotidiens et efficaces aux bénéficières.

Le professionnalisme est un handicap de plusieurs associations au Maroc qui nécessitent un renforcement des capacités techniques et opérationnelles afin de répondre aux besoins de leurs bénéficières. Selon M El Moudni, avec le soutien de Handicap international, le CLIO a pu établir une méthode de travail axée sur les résultats, une base de données très large de ces bénéficières et une gestion efficace de ces comptes.

Le CLIO a aussi bénéficié de plusieurs journées de communication pour promouvoir les services du centre et examiner les modalités de coopération entre les différents acteurs dans le domaine de Handicap afin d’assurer une meilleure couverture pour les personnes en situation de handicap dans la région.

L’entraide nationale, un organisme public d’aide sociale, placé sous la tutelle du Ministère du Développement Social, de la Famille et de la Solidarité, examine actuellement la possibilité de généraliser le modèle du CLIO dans toutes les régions du Maroc.

Categories: Society

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s