Economy

L’huile d’argan améliore les conditions économiques des femmes de Doutama

Par Karima Rhanem

IMG_1828

Doutama- Souss Massa Draa- Les femmes de Doutama se sont réunies en coopérative pour produire une huile de plus en plus appréciée par les chefs parisiens : l’huile d’argan. C’est une huile très aromatique, utilisée comme assaisonnement et  aussi  pour ses vertus médicinales et cosmétologiques.

La population de Tazarine et des villages environnants d’Immouzer vit essentiellement de la vente de l’huile d’argan, produite par les femmes berbères. Cependant, l’huile était mal conservée dans de vieilles bouteilles d’eau réutilisées et ne généraient pas de revenus suffisants faute de techniques de marketing.

Ainsi, les acheteurs éventuels avaient peu d’information sur le produit. D’autre  part, la coopérative féminine de Doutama était difficilement localisable en raison de l’absence de signalisation au bord de sa route.

Avant, chacun de nous travaillait individuellement. Nous avions besoin d’une semaine pour produire 1 litre d’huile. Aujourd’hui, nous mettons beaucoup moins de  temps et le profit est intéressant’, explique Aicha Boumhati, présidente de la coopérative.

Avec l’assistance des bailleurs de fonds étrangers tels que l’USAID, les membres de la coopérative ont appris les usages cosmétiques de l’huile d’argan et les ont encouragées à introduire cette nouvelle gamme dans leurs offres régulières.

La coopérative a pu aussi avoir de contenants attrayants et rentables : des flasques en plastique pour l’huile cosmétique et des bouteilles en verre pour l’huile culinaire. Une identité unique pour Doutama a été aussi conçue.

Une étiquette a été apposée sur chaque contenant avec la description de son contenu et la création d’un label identifiable. Pour apporter une valeur ajoutée, un dépliant sur le produit et ses divers usages a été développé.

Toufik Sabri, le directeur du projet de la coopérative, affirme que les femmes de Doutama (environ 44) produisent actuellement 10 litres d’huile d’argan par jour grâce à des machines modernes pour l’extraction et le traitement de l’huile.

‘Avant la coopérative, ses femmes réalisaient un profit de 60 à 70 dh par semaine, soit 240 à 280 dh par mois. Aujourd’hui, ces femmes gagnent plus que 70dh par jour, soit 2100 dh par mois’, ajoute le directeur du projet.

Grâce aux nouvelles bouteilles et à leurs étiquettes, le prix de l’huile culinaire est passé de 170 Dirhams à environ 400 Dirhams le litre. L’huile cosmétique, un nouveau produit de la coopérative, est vendue à environ 600 Dirhams le litre.

« Ce projet a contribué à l’amélioration des conditions sociales des femmes de Doutama et a eu un impact notable sur la communauté toute entière, » Toufik Sabri. Le miel produit par une autre coopérative est vendu avec l’huile d’argan, permettant aux deux groupes de capitaliser sur un pool commun d’acheteurs éventuels.

Le  projet a aussi aidé à attirer les touristes et autres acheteurs potentiels. Un panneau servant à diriger les passants vers la coopérative a été installé au bord de la principale route d’accès. Dans la cour du bâtiment, un grand panneau d’interprétation décrit aux visiteurs le processus d’extraction de l’huile et la vie quotidienne dans la coopérative. Une carte de la région fournit des informations sur les autres attractions touristiques, encourageant les visiteurs à prolonger leur séjour dans le complexe touristique de la région.

L’Agence américaine a également contribué au financement d’autres projets pilotes dans la région de Sous Massa Draa, comme le Sentier de la Vallée du Paradis, la mise à niveau d’une aire de repos, ainsi que la réhabilitation du rucher Inzerki, qui est le plus grand rucher traditionnel du monde.

Categories: Economy

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s